Medina Azahara

Medina Azahara signifie “ville brillante” en arabe, nul doute que sa beauté au Xème siècle devait être époustouflante : colonnes de marbre blanc éblouissantes au soleil, jardins d’amandiers, labyrinthe de ruelles grouillantes de vie …

C’est à partir de 936 que le calife omeyyade Adb Al-Rahman III ( qui avait plus l’air d’un touriste anglais à la peau pâle que d’un chef arabe et se teignait les cheveux en noir pour masquer sa blondeur) ordonne sa construction pour échapper à la surpopulation de Cordoue qui atteignait presque le million d’habitants. Construite pour impressionner les visiteurs, ambassadeurs et éventuels espions, Adb Al-Rahman se sert de Medina Azahara comme d’une vitrine de sa richesse et de son pouvoir. Véritable capitale politique et religieuse, la ville est abandonnée suite à l’effondrement du califat puis saccagée par les habitants de Cordoue. Ville éphémère dont la splendeur n’aura duré que 80 ans …

Le site archéologique de Medina Azahara possède un musée à parcourir avant de prendre un bus qui vous emmènera jusqu’aux vestiges. Inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2018, il est désormais possible de faire une visite théatralisée et de nuit et ce jusqu’à fin septembre.

juillet 23, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *