Le mois de mai à Cordoue

Si vous comptez voyager à Cordoue, je vous conseille vivement de le faire entre fin avril et mai, déjà parce que les températures sont encore supportables et ensuite parce que le mois de mai est un mois riches en festivités de toutes sortes.

  • Las cruces de mayo

Des croix rouges et fleuries sont érigées par les différentes associations de quartiers un peu partout dans la ville. Des buvettes sous chapiteau et musique populaire (comprendre flamenco et sevillanas surtout !) sont installés autour des croix. Les habitants se prennent en photo devant les croix puis passent l’après-midi et la soirée à manger, boire et danser. Le plan de l’emplacement des croix est disponible en office de tourisme

  • La batalla de las flores

La bataille des fleurs, organisée pour célébrer l’arrivée du printemps, est une des fêtes les plus populaire. Des femmes habillées en gitane ainsi que des enfants, montés sur des chars de papillotes colorées, lancent des oeillets aux milliers de cordobeses et touristes amassés au Paseo de La Victoria. Le prinicpe est de récupérer ces fleurs puis de les relancer sur les chars, créant ainsi une “bataille de fleurs”.

Défilé des chars de la Batalla de las Flores

  • El Concurso de Patios de mayo

Classé au patrimoine de l’Humanité, le mieux est de vous rendre à l’office de tourisme de la ville pour récupérer un plan des différents parcours possibles de la route des patios et c’est parti ! Ne ratez sutout pas les patios du quartier de San Basilio, il faut souvent faire un queue pendant un bon quart d’heure mais cela vaut vraiment le coup. Vous pouvez ensuite voter pour votre patio préféré sur le site internet du concours. Le gagnant remporte 3 000 euros.

Patio, San Basilio

  • Feria de Nuestra Señora de la Salud

La feria de Cordoue, c’est l’évènement le plus atendu de l’année, venant clotûrer le mois de mars. La feria, c’est quoi ? Rien à voir avec les ferias que l’on connait en France comme à Bayonne par exemple. Ici, la feria est une sorte de fête foraine géante améliorée. La feria se déroule sur une semaine et ouvre le samedi soir à minuit après un grand feu d’artifice et l’illumination de la ‘portada’.

La portada est l’entrée principale de la feria. Bien qu’elle paraisse en dur, la ‘portada’ est en fait temporaire. Inspirée des arches typiques de la mosquée, elle est reconstruite chaque année. Vous pouvez l’admirer de jour comme de nuit.

La portada de jour

Il y a une large gamme de manèges pour tous les âges( ‘cacharritos’ en espagnol) : des montagnes russes, la grande roue, les auto-tamponneuses, tir à la carabine … Vous pouvez aussi vous rendre au stand de nourriture où vous aurez l’embarras du choix : patates grillées, kebabs, crêpes, gaufres, churros .. Jusque là ça, cela ressemble aux fêtes foraines que l’on connait en France.

En journée, la feria propose des concerts, repas de différentes associations. Elle voit aussi défilée des femmes en robe de flamenca très colorées avec des fleurs dans les cheveux. Des carrioles avec des chevaux aux crinières tréssées conduites par des hommes en costume d’époque parcourent l’enceinte, nous donnant l’impression d’avoir fait un saut dans le temps.

La portada de nuit

La feria est aussi l’occasion de découvrir les habitudes des jeunes Espagnols et notamment le ‘botellon’, qui est une sorte de before avant d’aller en soirée. Les autorités prévoient donc une zone entière dédiée à cette effet bien que cela fasse polémique. Les ‘zonas de encuentro’, autrement appelées ‘botellodromo’ sont occupées de 23h à 2h du matin par des milliers de jeunes qui s’amusent, boivent et écoutent de la musique avant de se rendre aux ‘casetas’.

La feria abrite donc des ‘casetas’, ce sont des bars-boîte de nuit sous chapiteau, loués le temps d’une semaine par des bars de la ville. Pendant la feria, toutes les boîtes de nuit de la ville sont fermées. Il y en a plus d’une centaine et l’entrée est gratuite. Différents type de musique y sont proposés, du traditionnel flamenco, à l’électro en passant par l’inévitable reggaeton. Les ‘casetas’ voient se cotoyer toutes les génerations. Le mercredi soir est le soir de la ‘noche universitaria’, tous les étidiants de la ville se rendent à la feria avec des t-shirts personnalisés avec des jeux de mots en fonction de leurs universités.

La feria, c’est donc huit jours et neuf nuits de festivités, réunissant tous les habitants de Cordoue et les touristes de passage dans une ambiance joyeuse et décontractée.

Carrioles et costumes d’époque

 

 

juin 21, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *